Pour un centre de santé intercommunal à Cergy-Pontoise

Publié par admin le

Jouy-le-Moutier en commun fait partie du Collectif Santé Agglo, qui lutte contre la désertification médicale dans notre agglomération. Cliquez sur ce lien pour signer la pétition.

Faire longuement la queue pour ếtre soigné, une réalité à Cergy-Pontoise

NON AUX DÉSERTS MÉDICAUX
OUI À UN CENTRE DE SANTÉ INTERCOMMUNAL À CERGY-PONTOISE

Nous, habitantes et habitants de l’agglomération de Cergy-Pontoise, constatons jour après jour la difficulté d’être soignés. Les médecins libéraux, généralistes et spécialistes, partent à la retraite les uns après les autres et peu sont remplacés. Quant à ceux qui restent, ils ne prennent plus de nouveaux patients.

Les files d’attente s’allongent devant les cabinets médicaux qui reçoivent sans rendez-vous et plusieurs heures sont nécessaires avant d’y être admis. De ce fait, beaucoup d’entre nous renoncent désormais aux soins.

Selon le site profilmedecin.fr, alors que la France compte 1 généraliste pour 653 habitants, ce ratio tombe à 1 pour 1428 dans le Val d’Oise et 1 pour 2000 dans les deux principales villes de l’agglomération, Cergy et Pontoise ! Ce n’est guère mieux, voire pire, pour les onze autres communes. De même pour les médecins spécialistes.

De plus en plus de collectivités territoriales (communes, départements et même agglomérations) qui font face aux mêmes difficultés insupportables ont pris le problème à bras-le-corps. Elles ont fait le choix d’ouvrir des centres de santé publics au sein desquels les professionnels sont des salariés.

Dans ces lieux, le travail en équipe pluridisciplinaire est privilégié, le tiers-payant est la règle et la prévention une priorité.

Nous avons besoin d’une telle structure à l’échelle de notre territoire comme le réclame l’appel des 121 professionnels de santé adressé à M. Jean-Paul Jeandon, président de notre agglomération. Le Conseil communautaire doit prendre la décision de la créer en s’appuyant sur les différentes aides disponibles (Agence régionale de santé, département…).

Il en va de notre santé et de celle de nos enfants.

Cette pétition a été initiée par : Cergy demain, Décidons Cergy, Éragny la citoyenne, Jouy-le-Moutier en commun, Mouvement et santé Cergy, Pontoise à gauche vraiment, UNAFAM Cergy-Pontoise Vexin.

Cliquez sur ce lien pour signer la pétition

Interview de Lionel Zucker sur la radio http://www.radiorgb.net/ pour présenter notre pétition.

Résumé des épisodes précédents

En 2020, constatant les départs successifs des médecins de Jouy-le-Moutier et les difficultés croissantes pour obtenir des rendez-vous, l’équipe « Jouy-le-Moutier en commun » s’est présentée aux élections municipales, avec un projet dont l’une des mesures phares était la création d’un Centre Municipal de Santé.

Nous avions aussi soutenu les soignants de l’hôpital de Pontoise, en grève pour obtenir les moyens de remplir leur mission de soin.

Mais ce problème ne concerne pas que Jouy, alors nous nous sommes regroupés avec des associations des communes voisines et nous avons créé le « Collectif Santé Agglo ».

Collectif Santé Agglo

Première étape – Les professionnels de santé

Nous nous sommes d’abord adressés aux professionnels de santé de l’agglomération, pour connaître leur point de vue sur ce problème. Ils ont été plus de 120 à signer l’appel suivant :

Appel au Président de l’Agglomération pour un Centre de santé à Cergy-Pontoise
L’Île-de-France est le plus grand désert médical de France. L’agglomération de Cergy-Pontoise ne fait malheureusement pas exception à la règle. Elle la renforce même.

Alors que la France compte 1 médecin généraliste pour 653 habitants, ce ratio tombe à 1 pour 900 dans le Val d’Oise et 1 pour 2000 dans les deux principales communes de l’agglomération (33 généralistes pour 67 000 habitants à Cergy, 17 généralistes pour 32 000 habitants à Pontoise
!) Les autres communes de l’agglomération ne sont guère mieux loties.

Au lieu de faire face ensemble, les villes se livrent à une concurrence féroce et souvent vaine pour accueillir des médecins.

Aujourd’hui de plus en plus de départements (Saône-et-Loire, Charente, Corrèze, Dordogne, Orne…) ouvrent des Centres de Santé au sein desquels les professionnels (généralistes, pédiatres, infirmiers, kinés, dermatos…) sont salariés, travaillent en équipe, pratiquent le tiers payant,
accordent une place fondamentale à la prévention.

Nous devons suivre cet exemple en réfléchissant à une véritable politique de santé à l’échelle de toute l’agglomération.

La création du Centre de Santé de Cergy-Pontoise, qui pourrait avoir son siège à Cergy et des antennes dans d’autres villes de l’agglomération, nous semble être l’objectif réaliste à nous fixer pour notre territoire.

Deuxième étape – La présidence de l’agglomération

Porteurs de cette demande signée par plus de 120 professionnels de santé locaux, nous avons ensuite écrit au président de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise, M. Jeandon. Ce dernier est également maire de Cergy depuis 2014 et promet déjà aux Cergyssois la création d’un Centre Municipal de Santé depuis cette date. Aux dernières nouvelles, ce centre devrait finalement ouvrir en 2025, avec 5 médecins généralistes et deux gynécologues. Cet effectif est déjà bien insuffisant pour la commune de Cergy. Nous tenons donc à défendre notre projet d’une structure à plus grande échelle, pour toute l’agglomération, avec des antennes dans plusieurs communes.

Monsieur le Président

À l’initiative de plusieurs associations, réunies dans le Collectif Santé Agglo, 121 professionnels de santé vous lancent un appel.

Alors que nombre de leurs consœurs et confrères sont récemment partis à la retraite et que d’autres, encore plus nombreux, s’apprêtent à le faire, il devient de plus en plus difficile pour la population de l’agglomération de Cergy-Pontoise d’obtenir un rendez-vous chez un généraliste ou chez un spécialiste.

Face à l’extrême gravité de cette situation, certaines communes ont commencé à chercher quelques solutions, malheureusement fort limitées au regard du problème. Or, c’est une politique publique de santé cohérente, offrant une solution durable à l’ensemble de la population de l’agglomération, dont nous avons besoin. En outre, sans coordination entre elles, les communes entrent en concurrence les unes avec
les autres dans la recherche des personnels de santé.

Il nous semble que ce rôle de coordonnateur vous revient, à l’instar de ces présidents de départements, ou même de communautés d’agglomération qui, de plus en plus nombreux, créent des structures à l’échelle de leur territoire face aux déserts médicaux qui s’étendent.

Nous sollicitons donc une entrevue pour vous remettre l’appel et vous proposer d’envisager la perspective d’un Centre de santé à l’échelle de l’agglomération de Cergy-Pontoise dans lequel les professionnels de santé seraient salariés.

 » Ce n’est évidemment pas le métier du département, c’est en plus, mais on ne pouvait pas – je ne pouvais pas – laisser la situation se dégrader sur ce territoire car cela s’appelle de la non-assistance à personne
en danger. Il faut vraiment intervenir pour la population. » Voilà ce que déclarait le 5 janvier 2022 André Accary le président du Conseil Départemental de Saône-et-Loire en accueillant le soixante quatorzième
professionnel de santé engagé en 4 ans par le département.

Nous pensons qu’à Cergy-Pontoise aussi, il faut intervenir pour la population.

En vous remerciant à l’avance de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.

Ce n’est pas M. Jeandon qui nous a reçus mais Mme Keltoum Rochdi, son adjointe en charge des solidarités. L’entrevue a été cordiale mais nous avons compris qu’il faudra davantage de mobilisation pour obtenir l’ouverture d’un chantier à la hauteur des besoins.

Pendant ce temps, à Jouy-le-Moutier…

« Quelles sont les actions de la mairie pour maintenir une offre de santé suffisante ? » C’est la question qu’a posée Mme Corneloup, conseillère municipale du groupe « Pour Servir Jouy », lors du Conseil municipal du 22 mars 2022. Nous vous laissons écouter la réponse du maire.

Troisième étape – Les citoyens

À présent, nous revenons donc vers vous et nous vous proposons de signer la pétition qui figure en tête de cet article. Cliquez sur ce lien pour signer la pétition

Catégories : Projet